Les français ne parlent pas anglais: mythe ou réalité ?

Voyager en France sans parler français fait peur a beaucoup de touristes, on dit que les français ne parlent pas ou ne veulent pas parler anglais, on parle de résistance culturelle, de rivalité franco-britannique.

Et alors ? Dans tout cela, où se cache la vérité ?

L’on dit souvent qu’il y a toujours un fond de vérité dans ce genre de préjugés, c’est un peu vrai, mais cela n’est pas toujours le cas !

La rivalité franco-britannique ?

La guerre de cent ans, Jeanne d’Arc, des invasions à répétition, des empires coloniaux rivaux, Napoléon et les anglais, etc. Ok, c’est vrai il y a eu beaucoup d’épisodes, mais franchement aujourd’hui c’est plutôt ce qu’on appelle « l’entente cordiale ». Français et anglais sont différents, on plaisante les uns avec les autres, mais il n’y plus aucune animosité, surtout depuis la seconde guerre mondiale où les deux nations étaient alliées, et sans les anglais, la France n’aurait pas été ce qu’elle est aujourd’hui !

Pour les anglais, nous sommes les « frogs », comprendre mangeurs de grenouilles, pour nous, ils sont les « rosbifs », petite satyre amicale basée sur quelques habitudes culinaires.

Conclusion: La rivalité franco-britannique ne semble pas être un motif de refus de parler anglais !

En revanche, la résistance à l’anglais est peut-être plus motivée par un léger anti-américanisme commum parmi les français. Pourquoi ? Il est probable que ce ressentissement soit à associer avec la libération de la France à la fin de la seconde guerre mondiale. À cette époque, les américains voulaient instaurer un gouvernement pro-américain et faire de la France un protectorat, à cela s’est opposé le Général De Gaulle qui avait refusé la capitulation française et se battait depuis le début de la guerre. De Gaulle a réussi à garder la France libre de la domination américaine. Ainsi, nous pouvons imaginer l’impact sur la culture de cet événement, sans compter l’invasion culturelle américaine qui ne cesse de grandir à travers le monde. C’est donc peut-être une forme de résistance.

Mais, bien que cela existe, je ne trouve pas que cela suffise à justifier un quelconque refus de parler anglais. Y aurait-il autre chose ?

Un manque d’apprentissage de l’anglais ?

Cela a pu et a dû être la cause du mythe pendant plusieurs décennies, mais c’est une justification qui progressivement perd de son sens. Tout simplement, parce que depuis le début des années 90, l’anglais est obligatoirement enseigné à l’école à partir de 11 ans (maintenant c’est encore plus tôt !), ce qui veut dire que les trentenaires de maintenant ont tous eu une formation même de base en anglais.

Évidemment, tous n’ont pas gardé leur niveau en anglais, mais tous ont bénéficié d’une formation scolaire de base. Donc, ce n’est pas fondamentalement un manque d’apprentissage de l’anglais.

D’autres pistes ?

Personnellement, j’ai une autre idée, moins répandue, moins visible. Comme je suis français, je peux le dire. Parler en anglais pour un français, c’est difficile à cause de la prononciation, nous avons juste l’impression (et c’est justifié) d’être ridicule, donc si nous ne sommes pas obligés, pourquoi parlerions-nous anglais ?

Et puis, il y a une petite fierté personnelle, les français ont du mal à l’admetttre !

Si vous pensez que le français est difficile à prononcer (c’est parce que le français nécessite des positions de langue bien précises), et bien il est très diffcile pour un français de parler anglais !

Ainsi, si, en France, vous demandez à un groupe de moins de 30 ans de parler anglais, il est fort probable que les français se regardent mutuellement pour déterminer qui va avoir le courage de parler en anglais et prendre l’initiative de répondre.

Ce n’est pas une règle, mais c’est commun !

 Alors ?

Je dirais que c’est un ensemble de facteurs qui ont fait et qui continuent d’alimenter cette particularité, ce n’est pas un mythe loin de là, mais ce n’est plus, non plus, une réalité implacable.

Cependant, une chose est certaine, si vous devez parler anglais pour vous faire comprendre, si vous montrez que vous essayez de parler français ou si vos premiers mots sont en français, vous serez accueillis avec un sourire plus facilement !

RELATED POST

Laisser un commentaire