Les noms en informatique

Dans ce post, un petit peu de vocabulaire relatif au monde de l’informatique, mais aussi un peu d’histoire !

Bon, on commence par la base.

Les images s’affichent à l’écran, pour écrire on utilise le clavier  et pour naviguer une souris !

Savez-vous pourquoi on dit un « ordinateur » ?

C’est bizarre, en effet, dans beaucoup de langues on utilise le mot anglais « computer » ou une forme dérivée, mais en français nous avons un mot à part !

Mais alors, d’où vient ce mot ? Qui a bien pu inventer ce mot ?

C’est en 1955, alors que l’entreprise informatique américaine IBM (pas de pubs SVP) s’apprête à lancer une nouvelle machine en France. L’entreprise pense à traduire le mot anglais « computer » par « calculateur », mais le responsable marketing en France se met à la recherche d’un nom plus spécifique pour cette nouvelle machine.

Pour l’aider, il demande à son prof de Lettres, Jacques Perret, qui lui propose un mot dérivé d’ordonnateur, ce qui signifie « qui ordonne, qui met en ordre ».

L’ordonnateur était le nom d’une machine du début du XXème siècle dont la fonction était d’ordonner des cartes percées.

Également, le mot « ordinant » était un terme anciennement utilisé par l’Église Catholique.

Finalement, IBM choisira le mot « ordinateur » pour sa machine qui devait être breveté comme nom commercial mais son utilisation était devenue tellement commune chez les utilisateurs que le mot est resté dans le domaine public.

 

LOGICIEL

On parle de logiciel, ça veut tout simplement dire un programme !

 

COURRIEL

En France, on tente souvent de créer un mot pour limiter l’influence des mots anglais. Le succès de ces mots dépend de l’acceptation de ceux-là par les français… chose qui n’est pas facile !

Il y a donc des francisations de mot anglais (adaptation de mots anglais en français) plus ou moins réussies.

En tête de l’échec nous avons le « mél », tentative de francisation de « mail » c’est-à-dire « email ». C’est horrible, terrible, insignifiant, un échec complet… c’est en réalité l’écriture en français du mot anglais… Sans plus de commentaires…

Si l’intention est de contrer l’influence de l’anglais dans la langue française, nous devons offrir un mot qui se distingue et qui ait du sens! C’est pourquoi je suis à faveur de l’utilisation de « courriel » qui est la fusion des noms « courrier » et « électronique », ce qui reprend l’idée de « email » tout en conservant les mots français équivalents.

Personnellement, je trouve ce mot une réussite !

 

POURRIEL

Dans la même logique, il est difficile de trouver un équivalent français pour « spam » (qui est d’ailleurs un nom de jambon anglais à la base ! Je vous laisse chercher). La solution vient du Québec avec la création de « pourriel », variante de « courriel » !

Comprenez-vous la subtilité ? C’est en fait une dérivation du verbe « pourrir » avec le mot « courriel » . « Pourrir », ça veut plus ou moins dire « entrer en putréfaction », c’est donc en courriel qui pourrit la vie, qui n’est pas agréable ! Je trouve ça marrant ! Cependant, ce mot reste peu utilisé en France.

 

AROBASE @

J’avoue que j’ai été surpris d’apprendre l’origine du mot « arobase », on le connaît tous aujourd’hui, mais saviez-vous qu’il était très utilisé au Moyen-Âge ?

Malgré tout, il existe deux théories sur son apparition, l’une serait une unité de mesure espagnole « l’arroba », soit en français l’arrobe, qui se serait ensuite propagée à d’autres régions. 

Selon une autre théorie, l’@ serait une ligature, c’est-à-dire, une fusion de deux caractères (dans ce cas « a » et « d »)  réalisées par des moines lors du recopiage de livres, @ serait alors une contraction de « ad » en latin, soit une préposition équivalente à « vers » ou « à » en français.

Dans tous les cas, ce n’est pas nouveau !

Vous avez appris quelques choses ? Ça vous a plu ? Partagez SVP !

RELATED POST

Laisser un commentaire